Le Campement

Initiation à l’écologie

eco3

Le Campement accueille les écoles pour des journées d’initiation à l’écologie.
Après une visite du Campement, du potager bio au parc, en passant par le tri sélectif, le système d’arrosage au goutte à goutte, nous faisons un discours sur les défis environnementaux qui attendent les jeunes Bamakois. Une première prise de conscience pour beaucoup…

Ci-dessous le discours du 8 décembre 2016 devant 700 élèves de l’école publique de Dougourakoro.

Discours sur L’ Ecologie et l’Economie
L’écologie c’est la science de notre relation avec notre environnement
Il y a 10 ans, entre le village et le campement, on ne comptait pas plus de 4 maisons. Le reste c’était des champs. Aujourd’hui c’est devenu un quartier.
Et dans 10 ans, Bamako aura encore triplé de taille, son nombre d’habitants aura aussi triplé dépassant les 10 millions. Votre village sera alors en plein centre-ville ! Le problème c’est que pour construire sa maison on détruit la nature. C’est une grande erreur et un grand danger car la nature est notre plus grande richesse et elle nous protège des maladies.
L’ennemi de notre santé c’est la pollution.
Les 3 éléments dont nous avons absolument besoin pour vivre sont l’air, l’eau et les aliments. Nous devons éviter de les polluer sinon nous serons tous malades.
La principale pollution de l’air vient des voitures et des motos. Il faudra bien faire attention à ce que son véhicule ne fume pas. Une moto mal réglée peut polluer plus qu’un camion ! Il faudra aussi essayer d’habiter à côté de son lieu de travail pour éviter de circuler trop en ville.
Les arbres filtrent l’air et le rendent propre. Protéger les arbres, ou planter des arbres s’ils ont déjà été coupés, ça vous apportera du bon air, en plus de la fraîcheur, et des sols plus riches. Et puis aussi ça vous apportera un jour du bois avec lequel vous pourrez fabriquer des maisons ou des meubles. Quand vous serez grand, les arbres vous aideront grandement à vivre. Mais il faut les planter maintenant pour qu’eux aussi soient grands dans 10 ans.
L’eau potable vient du sous-sol par un forage qui pompe les nappes phréatiques. Les quantités d’eau potables sont limitées il ne faut surtout pas la gaspiller ni la polluer ! Les engrais chimiques et les pesticides que certains utilisent pour les cultures peuvent contaminer ces nappes phréatiques et rendre l’eau mauvaise à boire.
Des même les aliments, qu’il soit d’origine animale ou végétale absorbent ces produits chimiques que nous déposons sur les sols ; ils seront eux aussi contaminés. Utiliser des produits chimiques pour cultiver, c’est très dangereux pour votre santé.
Les ordures sont sources de pollution. 10 millions d’habitants qui jettent leurs ordures n’importent ou feront de Bamako une poubelle. Alors que faire ?

L’économie, c’est la gestion de votre maison, c’est la gestion de votre village, puis la gestion de votre pays. Dans une bonne économie vous devrez créer par vous-même vos richesses. Il ne faut pas penser que l’argent viendra d’ ailleurs. La richesse doit être créée ici.
Par exemple si vous triez vos déchets, ils pourront vous rapporter de l’argent. Pour faciliter le tri nous avons mis en place au campement 3 poubelles : la verte pour les déchets compostables, la jaune pour les plastiques et la rouge pour les métaux et autres. Le métal se revend, certains plastiques se revendent. Il ne faut pas les brûler car ça pollue l’air. Et puis il y a les déchets compostables. Si vous faites votre compost vous-même non seulement vous évitez les décharges puantes dans la ville mais vous pourrez vous passer d’engrais chimique pour vos cultures. Cultiver sans produits chimiques, avec du compost naturel ça s’appelle l’agriculture biologique. C’est l’économie de demain. Vos produits seront de meilleure qualité et se vendront plus cher.
Apprenez à fabriquer des choses que vous pourrez vendre à vos voisins et quand vous devez acheter quelque chose, préférez les produits locaux. C’est cette économie qui créera de la richesse pour tous ici même : si vous fabriquez vous-même quelque chose, que vous le vendez à votre voisin, votre voisin vous aura enrichi. Si avec cet argent vous achetez quelque chose à votre autre voisin c’est lui qui sera enrichi… Si ce dernier choisi de redépenser cet argent dans le village alors la richesse augmentera pour tout le monde. Mais si au contraire il prend cet argent et part à l’étranger pour acheter des produits qu’il viendra revendre au village alors une partie de l’argent du village aura disparu à l’étranger.
Le campement a 10 ans. Avant c’était un champ d’arachide. Le campement est la preuve qu’il est possible de combiner l’écologie et l’économie. Nous avons construit nos cases avec des matériaux naturels, du banco et de la paille, les meubles nous les avons fabriqués ici, les draps, couvertures et rideaux nous les avons cousu ici avec du coton malien, les légumes nous les cultivons dans notre potager avec le compost de nos poubelles comme engrais, pour avoir du miel nous avons installé des ruches, nous avons plantés des arbres pour que les gens de Bamako viennent se promener dans la nature. C’est la nature qui fait le succès du campement, et c’est parce que le Campement fabrique tout localement qu’il enrichit les environs.

Merci pour votre visite et à bientôt

Herve Depardieu